Loading... Please wait...

Quand la liberté est là

Quand la liberté est là

$102.38 (inc Tax) $85.32 (exc Tax)
Code
SA80T1-7 Q1-5-V-FRE-SET
Quantity

Product Description

Pourquoi un tel chaos dans le monde ?

1° Causerie - Saanen, Suisse - 6 Juillet 1980

Cette incessante exigence de sécurité personnelle provient-elle de la séparation et de l’individualisme ?

Comment l’esprit humain s’est-il fourvoyé ?

Le savoir est-il devenu concept, ma croyance et ta croyance ? Le savoir psychologique est-il en aucun cas nécessaire ?

Votre cerveau est-il le produit du temps ?

La pensée est-elle responsable de l’explosion de la cruelle complexité de l’homme, de son comportement, de sa vanité ?

La méditation survient naturellement, sans être invitée, lorsque vous en avez fini avec toute causalité.

Le mouvement de la pensée et le devenir

2° Causerie - Saanen, Suisse - 8 Juillet 1980

Quand j’analyse cette chose qu’on appelle l’anxiété, comment sais-je que c’est de l’anxiété ?

L’analyseur est-il différent de ce qu’il analyse ?

La pensée n’est-elle pas le moteur du chaos qui règne actuellement dans le monde ?

La pensée a bâti la structure psychologique sur le principe d’être autre chose que ‘ce qui est’.

L’évolution est compétitive, impitoyable et violente. Peut-on vivre sans que la pensée fasse un seul mouvement pour fabriquer une structure de développement ?

Une action toujours juste

3° Causerie - Saanen, Suisse - 10 Juillet 1980

Existe-t-il une action incorruptible ?

Si je suis attaché à une croyance, je vais agir en conformité avec cette croyance et mon action sera limitée et pervertie. Le résultat est le conflit.

Dans l’observation de l’attachement et de ses conséquences, l’observateur est-il différent de ce qu’il observe ?

Pouvez-vous, sans analyser, percevoir instantanément à la fois la cause et les conséquences de l’attachement ?

Briser le moule du conditionnement

4° Causerie - Saanen, Suisse - 13 Juillet 1980

Pourquoi un cerveau aussi immensément capable ne peut-il pas résoudre ses propres problèmes ?

Peut-on voir que, dès que nous sommes engagés dans quelque chose, la corruption doit apparaître ?

Le désordre règnera aussi longtemps qu’existera en nous la contradiction entre l’action et le fait.

L’esprit peut-il observer seulement le fait et vivre avec lui, sans s’en éloigner ?

L’esprit peut-il observer en l’absence du traducteur, du penseur qui dit : ‘je me souviens de cela, c’est déjà arrivé’ ?

S’il n’y a pas d’opposés, il n’y a pas de violence.

Le rapport entre désir, volonté et amour

5° Causerie - Saanen, Suisse - 15 Juillet 1980

Quel est le rapport entre le désir, le plaisir, la volonté et l’amour ?

La volonté est-elle l’essence du désir ?

La pensée, qui est aussi sensation, est-elle capable de réaliser que le conflit commence dès qu’elle crée l’image ?

La peur naît-elle du temps et de la pensée ? S’éloigner de ‘ce qui est’, c’est le temps.

Y a-t-il une action totale, sans regret, sans un regard vers le passé ou vers le futur, sans la moindre tension ?

La fin de la souffrance voit naître l’amour et la compassion

6° Causerie - Saanen, Suisse - 17 Juillet 1980

Écouter dans une attention complète casse-t-il le mode systémique du cerveau ?

Pourquoi l’humanité a-t-elle vécu avec la souffrance et avec la peur, au dehors comme à l’intérieur ? Pourquoi ne s’en est-elle jamais libérée ?

La souffrance est-elle le point de concentration des activités d’isolation de l’existence ?

Le mécanisme d’isolation, et la cause de ce mécanisme peuvent-ils prendre fin, sans devoir pour cela attendre la mort ?

Vous mettez fin aisément à quelque chose de douloureux, mais abandonnerez-vous une chose qui vous fait grand plaisir, sans en faire un projet et adopter ce projet ?

L’image que la pensée échafaude depuis des années est la conscience.

Y a-t-il une chose sacrée dans la vie ?

7° Causerie - Saanen, Suisse - 20 Juillet 1980

Pourquoi, depuis la nuit des temps, les humains ont-ils vécu de symboles, de concepts et d’images ?

Avoir une image procure-t-il la sécurité ?

L’esprit et le cœur, donc le cerveau et la conscience toute entière, peuvent-ils être radicalement changés ?

Dans l’affranchissement de toute autorité, quel est l’état de votre esprit ?

L’esprit ne peut-il observer que dans l’immobilité absolue ?

Dans la méditation, toute mesure doit cesser.

1° Questions/Réponses

Saanen, Suisse - 23 Juillet 1980

Q 1 : Sans l’opération du désir et de la volonté, comment se diriger vers la connaissance de soi ?

Q 2 : Un fondement d’austérité, de sensibilité, d’intégrité n’est-il pas un préalable nécessaire à une transformation totale ?

Q 3 : Il y a tant de gourous de nos jours, à l’Est comme à l’Ouest, et chacun indique son propre chemin vers l’illumination. Comment savoir s’ils disent la vérité ?

2° Questions/Réponses

Saanen, Suisse - 24 Juillet 1980

Q 1 : Je suis enseignant et constamment en conflit tant avec le système éducatif qu’avec le fonctionnement de la société. Dois-je cesser tout travail ? Quelle est la manière juste de gagner sa vie ? Y a-t-il une façon de vivre qui n’entretienne pas le conflit ?

Q 2 : Est-il possible d’être si totalement éveillé à l’instant de la perception que l’esprit ne se souvienne plus de ce qui s’est passé ?

Q 3 : Vous avez dit que la mort est l’anéantissement total, et vous avez dit aussi qu’existe l’immortalité, un état d’existence hors du temps. Peut-on vivre en cet état ?

3° Questions/Réponses

Saanen, Suisse - 25 Juillet 1980

Q 1 : Je suis mécontent de tout. Ce que vous dites me rend encore plus mécontent. Qu’est-ce qui ne va pas dans ce que vous dites ? Ou y a-t-il quelque chose qui ne va pas chez moi ?

Q 2 : Faut-il un Krishnamurti, les livres et les vidéos pour nous tenir éveillés ? Pourquoi cette brèche entre la compréhension et l’action immédiate ?

Q 3 : À mon retour, dois-je parler de vos enseignements ? Comme je suis toujours un être humain fragmenté, ne vais-je pas créer encore plus de confusion et de mal ?

Q 4 : Que voulez-vous dire par penser ensemble ? Voulez-vous que chacun des auditeurs pense avec vous en même temps ? Ne croyez-vous pas que c’est agir en gourou, que de pousser les gens à suivre vos idées, vos pensées et vos conclusions ?

Q 5: Pourquoi le sexe joue-t-il un rôle aussi important dans la vie de chacun et dans le monde ?

4° Questions/Réponses

Saanen, Suisse - 26 Juillet 1980

Q 1 : Notre assise quotidienne pour observer le mouvement de la pensée est-elle selon vous une pratique, une méthode, et donc n’a pas de valeur ?

Q 2 : J’ai un cancer. Dois-je laisser la médecine tenter de me sauver, ou dois-je vivre avec la maladie et la douleur et accepter les conséquences ?

Q 3 : Qu’est-ce que l’illumination ?

Q 4 : Des gens parlent d’expériences qui vont au delà des sens. Quelles sont ces expériences et font-elles partie de l’illumination ?

Q 5: Quelle est la nature de cet insight dont vous parlez ?

5° Questions/Réponses

Saanen, Suisse - 27 Juillet 1980

Q 1 : J’ai un jeune enfant. Comment l’éduquer afin qu’il vive une vie différente tout en n’étant pas si différent de la société que celle-ci le détruise ?

Q 2 : Pouvez-vous partager une chose qui n’est pas à la mesure de l’homme, une chose d’une grande profondeur et d’une grande beauté ?

Q 3 : Qu’est-ce que notre conscience ? Y a-t-il différents niveaux de conscience ?

Q 4 : Si l’on met à part leurs talents et leurs capacités, pourquoi la plupart des êtres humains sont-ils médiocres ?

Q 5: L’attachement procure une chaleur humaine, le détachement crée de la froideur : il semble que quelque chose ne va pas dans cette approche. Qu’en dites-vous ?

Q 6: Étant incertains, nous cherchons une certitude par différents moyens auxquels nous faisons confiance. Y a-t-il une certitude absolue, irrévocable ?
Q 7: Y a-t-il différents chemins vers la vérité ?

Vendors Other Products

Customers Who Viewed This Product Also Viewed

Click the button below to add the Quand la liberté est là to your wish list.