Loading... Please wait...

Ce que l’amour n’est pas

Ce que l’amour n’est pas

$102.38 (inc Tax) $85.32 (exc Tax)
Code
SA79T1-7 D1-5-V-FRE-SET
Quantity

Product Description

Y a-t-il une issue à la crise mondiale ?

1° Causerie - Saanen, Suisse - 8 Juillet 1979

Qu’est-ce que penser si ce n’est pas ‘penser à quelque chose’ ?

Quand vous donnez votre attention complètement, cette attention part-elle d’un centre ?

Pour résoudre les problèmes égotistes, une autre qualité de pensée n’est-elle pas nécessaire ?

Lorsque psychologiquement il n’y a pas de demain, que devient la qualité de votre esprit ? Qu’est alors votre relation aux autres ?

Quand nous pensons ensemble, y a-t-il opposition ? Qu’entraîne le fait de penser ensemble dans ma relation à l’autre ?

Pouvons-nous ensemble créer une bonne société ?

2° Causerie - Saanen, Suisse - 10 Juillet 1979

Lorsque nous pensons ensemble, y a-t-il une idée de réussite, de division ou de frustration ? Qu’arrive-t-il à la relation ?

Qu’est la relation entre les gens si le temps psychologique n’existe pas ?

Dites-vous : je vous aimerai demain ?

La croyance ou l’autorité peuvent-ils nous réunir ? Y a-t-il une sécurité dans la séparation ?

Une bonne société verra le jour lorsque nous penserons ensemble.

Une bonne société ne peut naître que si vous êtes responsable de l’autre.

La sécurité psychologique existe-t-elle ?

3° Causerie - Saanen, Suisse - 12 Juillet 1979

Le désir de sécurité psychologique a-t-il pris le pas sur les exigences physiques ?

Une croyance, un idéal, une expérience peuvent-ils assurer la sécurité ?

Peut-on écouter si complètement que l’on perçoive l’absurdité de vivre dans l’illusion et que l’on y mette fin ?

Pouvons-nous demeurer avec le fait et ne pas aller vers le non-fait ? Quelle est la qualité de l’esprit qui fait face à ce qui arrive ?

Si vous n’avez pas d’images, quelle est votre relation à un esprit qui recherche encore la sécurité ?

Penser ensemble, n’est-ce pas la sécurité totale ?

L’abandon du choix fait naître l’insight sur toute l’illusion.

Le bien, l’amour et la vérité peuvent-ils éclore de la discipline ?

4° Causerie - Saanen, Suisse - 15 Juillet 1979

Est-il possible d’agir sans tension, de penser clairement sans décider de penser clairement, d’écouter sans effort et sans une seule image ?

Entre deux personnes qui cherchent à satisfaire leurs désirs et leurs ambitions, n’y a-t-il pas division et donc conflit ?

La lutte pour la vie qui règne dans le monde extérieur aurait-elle contaminé le monde psychologique ?

La pensée a-t-elle inventé l’idée du ‘moi’ séparé de ‘vous’ parce qu’elle espère trouver la sécurité dans cette division ?

Pouvez-vous observer le ‘moi’ sans le mouvement de la pensée ?

Le désir et le temps sont-ils responsables de la peur ?

5° Causerie - Saanen, Suisse - 17 Juillet 1979

Ressentons-nous le besoin absolu de découvrir une autre façon de vivre ?

La pensée a-t-elle créé tous les problèmes ? La pensée a-t-elle créé le centre ?

Le désir est-il à la racine de toute activité centrée sur soi ?

Le désir naît-il des images créées par la pensée ?

Pouvez-vous observer sans que le désir intervienne ?

Le temps est-il le mouvement de l’image ?

Quand la pensée réalise qu’elle est le principe actif de la peur, que se passe-t-il ?

Si vous avez écouté sans analyser, êtes-vous délivrés de la peur ?

L’intelligence, l’amour et la compassion

6° Causerie - Saanen, Suisse - 19 Juillet 1979

Existe-t-il un insight unique qui va provoquer en chacun la révolution absolue ? Une unique perception qui libère radicalement l’homme de cette structure psychologique ?

L’extérieur et l’intérieur ne sont-ils pas indivisibles, le mouvement unitaire de la structure de la pensée ?

Le savoir ne contient-il pas l’ignorance ? L’intelligence est libre de l’ignorance, donc de l’illusion. Elle n’est pas le résultat du savoir.

Avec l’idéal, l’action cherche constamment à se conformer, à s’ajuster à cet idéal : n’est-ce pas un manque de perception ?

L’intelligence est-elle capable de résoudre nos innombrables conflits et souffrances ?

Dans le silence absolu, l’esprit voit apparaître l’éternel

7° Causerie - Saanen, Suisse - 22 Juillet 1979

Pourquoi cette recherche et cette lutte permanentes ?

Recherchons-nous une expérience sensorielle de surface, ou une chose hors du temps que la pensée n’ait jamais effleurée ?

La pensée, qui est limitée, est-elle capable d’enquête approfondie ?

L’observation est-elle l’instrument de la pensée ?

L’observation ne provoque-t-elle pas une transformation de la chose observée ?

L’esprit qui a compris le désir réalise sa valeur relative et se trouve donc libre d’observer.

Existe-t-il une manière de vivre sans aucun contrôle ? Le contrôleur n’est-il pas le mouvement même de la pensée ?

Quand tout conflit a cessé, que se passe-t-il dans l’esprit ?

Existe-t-il une action qui ne produise pas de souffrance ?

1° Dialogue Public - Saanen, Suisse - 25 Juillet 1979

Q: Que veut dire l’action ?

Les êtres humains sont infirmes, physiquement et psychologiquement. Quelle action pourrait y remédier ?

Notre action se fonde sur la croyance, la dépendance, le sexe, l’ambition, l’accomplissement et la réussite. Y a-t-il une action si totale qu’elle ne laisse pas la moindre trace de douleur ou de regret ?

Je veux découvrir s’il existe une action qui soit vraiment totale. Allez-vous y consacrer votre vie ? Ou vous asseoir sur la rive et regarder couler le fleuve sans jamais entrer dans le courant ?

Qu’est-ce qui fait la valeur d’un dialogue ?

Découvrir ce qu’est l’amour

2° Dialogue Public - Saanen, Suisse - 26 Juillet 1979

Q: Qu’est-ce que l’amour et pourquoi n’aimons-nous pas ?

Je dois avoir de l’affection, de l’amour, sinon je ne peux communiquer des choses qui sont très sérieuses. Je dois écouter avec affection, avec soin.

En niant ce que l’amour n’est pas, vous trouvez ce qu’est l’amour.

L’amour n’est ni le désir, ni le plaisir, ni la possession, l’attachement ou la jalousie. L’amour n’est pas moi et mon ambition, moi et ma satisfaction. Tout ce que la pensée a créé n’est pas l’amour.

Dans cette perception réside l’intelligence, cette qualité d’amour qui est la compassion : ce n’est pas une idée, c’est une flamme dans le coeur, elle est vivante.

La compassion, l’amour et l’intelligence vont ensemble. Sans intelligence il n’y a pas de compassion.

La méditation met la pensée à sa vraie place

3° Dialogue Public - Saanen, Suisse - 27 Juillet 1979

Quel rapport a la pensée avec la méditation et l’amour ?

La pensée a sa place. La pensée émane d’un mécanisme, penser, et penser est la mémoire, l’expérience et le savoir en mouvement.

L’amour est libre de la pensée, indépendant de toutes ses chicaneries, de sa malhonnêteté, de ses désirs, de ses sensations et du sexe. Là où est l’amour, le ‘moi’ n’est pas.

Il existe une méditation totalement non voulue, libre de toute pensée. Pour trouver cette méditation, on doit découvrir ce qu’est la réalité, ce qu’est la vérité.

Vous devez d’abord être bon : si vous n’avez pas d’amour dans vos coeurs, votre méditation sera destructrice.

Quel est le problème central de notre vie ?

4° Dialogue Public - Saanen, Suisse - 28 Juillet 1979

Q: Quelle est notre vie quotidienne et quel est notre rapport à tout ceci ?

Comment un être humain peut-il voir clairement la politique, son travail, sa femme ou son mari, le monde ? Comment puis-je avoir cette lucidité alors que je suis aussi confus ?

Pourquoi cette incertitude dans la relation ? Sommes-nous conditionnés, éduqués de cette façon ? Ou est-ce parce que chacun ne s’occupe que de lui-même ?

Pouvez-vous observer votre relation avec votre mari ou votre femme sans l’image, et sans le souvenir sexuel ? Simplement observer votre relation à l’autre ?

Il existe une façon de vivre sans aucune confusion : quand l’esprit est capable d’observer sans orientation ni motif, seulement observer.

Comment faire naître une bonne société ?

5° Dialogue Public - Saanen, Suisse - 29 Juillet 1979

Q: Les gens peuvent-ils penser ensemble ?

Il y a la pensée de l’Ouest et la pensée de l’Est : c’est une division créée par le monde, mais la source du fleuve est la même, c’est le fait de penser.

La pensée mesure. La pensée est nécessaire, mais elle est liée au temps, passé, présent et futur. Ce mécanisme ne découvrira jamais ce qui est inépuisable, ce qui n’est pas mesurable, ce qui est hors du temps.

Pour penser ensemble nous devons nous aimer. Aimez-vous votre enfant, votre mari, votre femme ? N’est-ce pas toujours moi en premier et eux ensuite ?

Là où existe la division une bonne société ne peut pas exister. Une bonne société n’existera que si vous êtes bon, autrement dit si vous n’êtes lié à aucune sorte de religion, de savoir ou de conclusion.

Le Bien, né de l’amour, peut se produire maintenant. Il peut en émerger une bonne société.

Vendors Other Products

Customers Who Viewed This Product Also Viewed

Click the button below to add the Ce que l’amour n’est pas to your wish list.