Loading... Please wait...

Observer sans déformer

Observer sans déformer

$86.35 (inc Tax) $71.95 (exc Tax)
Code
OJ80T1-6 Q1-4-V-FRE-SET
Quantity

Product Description

Pouvons-nous réfléchir ensemble à la crise que nous traversons ?

1° Causerie - Ojai, Californie, USA - 3 Mai 1980

Nous sommes en conflit, intérieur et extérieur. Si nous ne résolvons pas ce conflit, l’humanité va se détruire.

Nous examinons notre propre cerveau, pas le cerveau d’après les psychologues et les neurologues. Si vous examinez d’après une autorité, c’est l’autorité que vous étudiez, pas votre propre cerveau.

Le conflit peut-il cesser immédiatement ? S’il ne cesse pas, si vous n’exigez pas sa fin immédiate, vous faites intervenir le temps.

La société ne peut changer que si les humains qui l’ont créée
se changent eux-mêmes.

Comment chacun de nous aborde-t-il cette crise ?

C’est l’approche d’un fait qui importe. Votre approche est-elle rationnelle, irrationnelle ? Est-elle fondée sur l’espoir, sur le désir ? Si elle l’est,
alors vous n’êtes pas libres de regarder le fait.

L'observation est la négation absolue de l'analyse

2° Causerie - Ojai, Californie, USA - 4 Mai 1980

L’observation est tout à fait différente de l’analyse. L’observation est immédiate : vous voyez l’arbre. Si vous commencez à analyser, vous ne voyez pas l’arbre.

L’analyse implique un analyseur qui analyse une chose qui lui est extérieure.
Si vous observez très soigneusement, l’analyseur est l’analysé.

Comment observez-vous le conflit ?

Qu’est-ce que cette chose qui est blessée ? N’est-ce pas votre psyché, essentiellement l’image que vous avez bâtie de vous-même ?

Aucun savoir n’est jamais complet. Quel que soit le savoir psychologique acquis,
il est cerné par l’ombre de l’ignorance.

La pensée a édifié le monde de la technologie et de la psychologie, et le monde du mal, de l’agitation, de l’inquiétude, de la peur et de la destruction.
Quelle est la nature de la pensée ?

1° Questions/Réponses

Ojai, Californie, USA - 6 Mai 1980

Q1: Quel est le rôle de l’Histoire dans l’éducation des jeunes ?

Q2: Pourquoi le savoir est-il toujours incomplet ?
La prise de conscience mène-t-elle à l’analyse ?

Q3: La pensée surgit-elle comme défense contre la douleur ?
Comment aller au delà des défenses développées dans l’enfance ?

2° Questions/Réponses

Ojai, Californie, USA - 8 Mai 1980

Q1: C’est une hypothèse répandue que tout est relatif et affaire d’opinion personnelle. Que serait la réponse intelligente à cette croyance ?

Q2: Quelle est l’action juste concernant la violence?

Q3: Croire que demain va résoudre nos problèmes nous empêche de saisir l’impérieuse urgence du changement. Que faire à cela ?

Q4: Y a-t-il des besoins psychologiques auxquels nous devrions répondre
dans nos relations quotidiennes avec les autres?
Le besoin psychologique a-t-il une quelconque réalité ?

Q5: Qu’est-ce que cela veut dire, voir la totalité de quelque chose ?
Est-il jamais possible de voir la totalité de quelque chose qui bouge ?

Q6: Existe-t-il un état sans opposé, et peut-on voir comment entrer en contact avec lui, communiquer avec lui ?

Faut-il du temps pour mettre fin à quelque chose, psychologiquement ?

3° Causerie - Ojai, Californie, USA - 10 Mai 1980

Ce n’est pas votre cerveau, ou le cerveau d’un individu en particulier, c’est le cerveau de l’humanité. Ce cerveau a opéré selon différents schémas : la peur, le plaisir, la récompense et la punition. Peut-on sortir de ces schémas ?

Dépendez-vous des autres – de l’église, de la politique, des gourous – pour changer et pour mettre de l’ordre en vous-mêmes ?

Nous sommes responsables du désordre qui règne dans le monde.
Ce désordre est créé par la pensée.

Pourquoi la pensée a-t-elle à la fois inventé une merveilleuse médecine
et créé les guerres qui détruisent l’humanité ?

Comment aborderez-vous la violence ?

Est-il possible de mettre fin à votre haine et à votre jalousie instantanément,
afin que votre cerveau ait brisé le schéma et soit capable de penser,
d’agir et d’observer tout à fait différemment ?

Le désir, l'attachement et la peur

4° Causerie - Ojai, Californie, USA - 11 Mai 1980

Comment le désir entre-t-il en existence, et pourquoi joue-t-il un rôle aussi extraordinaire dans nos vies ?

L’avidité est une des formes du désir.
L’avidité est encouragée par l’industrie et la publicité.

La pensée crée l’image d’une personne et s’attache à cette image.
L’attachement, avec toutes ses conséquences, peut-il prendre fin ?

Qu’est-ce que la peur ? N’a-t-on pas peur de mettre fin à l’attachement ?

Pourquoi n’avons-nous pas, avec tout notre savoir et toute notre expérience,
résolu ce problème de la peur, complètement ?

La peur est-elle le temps ? La peur est-elle un mouvement de pensée ?

Note: les 5 minutes de vidéo manquante sont remplacées par l’audio.

3° Questions/Réponses

Ojai, Californie, USA - 13 Mai 1980

Q1: Qu’est la véritable créativité ? En quoi est-elle différente de ce que nous admirons dans la culture populaire ?

Q2: Vous avez dit que l’acte même de voir est action.
Cette action est-elle la même chose que l’expression de l’action ?

Q3: Pour que la fabrication d’images cesse, la pensée aussi doit-elle cesser ?
La fin de la fabrication d’images n’est-elle que la base qui permet de commencer à découvrir ce que sont la vérité et l’amour ?

Q4 : Voudriez-vous, s’il vous plaît, émettre un jugement définitif sur la non-existence de la réincarnation ? Le nombre croissant des ‘preuves scientifiques’ semble poser la réincarnation comme un fait.

Q5: Si l’on ‘est le monde’, et qu’on le sent, qu’on le voit, qu’est-ce que cela veut dire, sortir du courant ? Qui sort du courant ?

4° Questions/Réponses

Ojai, Californie, USA - 15 Mai 1980

Q1: Quelle est la véritable substance de la peur ? Qu’est-ce que je dois regarder quand je regarde la peur elle-même ?

Q2: Ne constatant en ce monde aucun principe de justice prouvé et universel, je ne vois pas ce qui me pousserait à changer ou à changer ce monde chaotique. Pouvez-vous partager votre perception à ce sujet ?

Q3: Pouvons-nous mourir au ‘moi’ ? Comment observer mon actuel état de fragmentation ? N’est-ce pas le ‘je’ qui tente de voir le ‘je’ ?

Q4: Dans l’observation sans l’observateur, rester avec le fait
opère-t-il une transformation qui conduit à un supplément d’attention ?

Q5: Quel est le rapport entre l’attention et la pensée ? Y a-t-il un intervalle entre l’attention et la pensée ? Pourquoi votre esprit bavarde-t-il ?

Nous ne sommes qu'un seul et unique mouvement psychologique

5° Causerie - Ojai, Californe, USA - 17 Mai 1980

Nous ne semblons pas réaliser ce fait crucial que chacun de nous est responsable de ce qui se passe dans le monde.

Dès qu’entre la moindre peur dans notre observation, une distorsion se produit.

Pourquoi tous les êtres humains du monde sont-ils condamnés à courir éternellement derrière le plaisir, sous toutes ses formes ?

L’esprit peut-il ne pas enregistrer ?

La haine et la violence peuvent-elles cesser, non pas dans quelque temps
mais cesser pendant que vous écoutez ?

Psychologiquement, nous ne sommes qu’un seul mouvement unitaire.
Notre éducation et nos désirs ont rétréci cet esprit vaste, immense,
à nos petites querelles, à nos jalousies et à nos inquiétudes.

La souffrance prend-elle fin par un acte de volonté ?

Psychologiquement, lorsque vous perdez quelqu’un, ne vous évadez jamais,
regardez. C’est-à-dire, observez sans aucune distorsion.

L'action, l'observation, et mourir tout en vivant

6° Causerie - Ojai, Californie, USA - 18 Mai 1980

Aucun savoir n’est jamais complet, le savoir marche toujours avec l’ignorance.
Si notre action se fonde sur le savoir, elle est forcément incomplète.

Existe-t-il une action qui ne soit pas née du temps ?

Est-il possible de mourir à ce centre et d’être pourtant vivant, actif, travailleur ?

Nos esprits s’accrochent à la continuité. Il y a une sécurité dans la continuité :
‘j’étais, je suis, je serai’. Ce concept, cette idée donne une force énorme.
La mort contredit tout cela et nous avons peur.

Observez votre attachement, ou votre agressivité, sans l’infléchir, sans intention et sans désir. Dans l’observation même se produit la fin de tout cela.

La mort est pendant la vie, pas à la fin, quand vous êtes vieux, malade ou inconscient. Toutes les choses que l’esprit a collectées, mettez-y fin avec aisance, avec une certaine grâce, et l’esprit prendra une toute autre qualité.

Existe-t-il quelque chose au delà de la matière ?

Vendors Other Products

Customers Who Viewed This Product Also Viewed

Click the button below to add the Observer sans déformer to your wish list.